Site Loader
pompe à chaleur

Un système économique et écologique, la pompe à chaleur est un moyen efficace pour chauffer son habitation à coût minimisé. En effet, contrairement aux autres systèmes de chauffage, la pompe à chaleur puise les calories existant dans un endroit ambiant, comme l’eau, le sol et l’air. Mais, quoique cette alternative soit économique, quelques conseils existent pour le rendre imbattable en termes de coût. Voici quelques astuces pour optimiser le coût de votre pompe à chaleur.

Ne varier pas trop la température en journée

Le saviez-vous, la consommation électrique d’une pompe à chaleur est réduite quand elle a pour obligation de conserver une température constante. Trop manipuler les réglages en réduisant la température voulue durant la nuit ou quand on est absent n’est pas donc la meilleure solution pour optimiser le coût d’une pompe à chaleur. Le mieux est de diminuer la température désirée d’un seul degré au maximum.

Restreindre la température de départ de l’eau de chauffage

Généralement, pour optimiser le confort des habitants, l’installateur a l’habitude de mettre la température de chauffe de l’eau sur un niveau trop élevé par rapport aux besoins réels de la famille. Cependant, plus l’eau de chauffage est chaude, plus la pompe à chaleur a tendance à consommer davantage d’électricité, tout en réduisant le rendement. Par conséquent, l’idéal est de mettre la température de départ de l’eau de chauffage sur le niveau le plus bas : 40°C fera l’affaire. Enfin, via une sonde extérieure, on peut également permettre à la régulation de régler la température de l’eau de chauffage.

Activer manuellement la résistance électrique d’appoint

Souvent, la pompe à chaleur dispose d’une résistance électrique d’appoint. Cette dernière prend le relais quand l’installation principale n’arrive pas à capter les calories extérieures. Par ailleurs, pour faire davantage d’économie, il est conseillé de ne pas mettre en marche automatiquement cette résistance électrique d’appoint, par l’utilisation d’un thermostat. L’idéal est de l’activité manuellement, tout en surveillant sa consommation énergétique.

Réaliser un entretien régulier

À l’inverse d’une chaudière conventionnelle, aucune obligation d’entretien n’existe pour la pompe à chaleur, sauf si elle est sujette d’une réglementation climatisation PEB ou d’un permis d’environnement. Cependant, l’entretien régulier d’une pompe à chaleur est fortement conseillé, car cela permet de maximiser sa performance. Certains professionnels proposent à ses clients un contrat d’entretien prévoyant un contrôle semestriel ou annuel de l’installation. Enfin, concernant une pompe à chaleur air/eau ou air/air, les filtres doivent impérativement être nettoyés tous les 2 mois via de l’eau.

Autres conseils pour réduire les coûts de la pompe à chaleur

Pour éviter d’avoir des mauvaises surprises en fin de mois, l’idéal est de toujours garder un œil sur sa consommation électrique. En effet, cette suivie permet aux propriétaires de réagir rapidement en cas d’anomalie.

Enfin, pour optimiser le coût d’une pompe à chaleur, tout en réduisant son impact sur l’environnement, le mieux est d’opter pour un modèle fonctionnant avec de l’énergie renouvelable verte autoproduite. Pour cela, on peut utiliser, par exemple, des panneaux photovoltaïques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *